AQUAE: synthèse du Global Spa & Wellness Summit 2013

Le Global Spa & Wellness Summit qui vient de se tenir à New Delhi du 5 au 7 octobre, a permis aux 370 participants venus de 42 pays de mieux estimer l’ampleur d’une tendance lourde: le Wellness Tourism (“Tourisme de Bien-Etre”)

GWS Delhi

Selon Jean-Claude Baumgarten (ancien président du World Travel and Tourism Council), l’industrie du tourisme représente 7% du PIB mondial et 1 emploi sur 11. Avec 83 millions de voyageurs en 2012 (et 100 millions prévus en 2015), la Chine doit devenir un axe majeur de la stratégie marketing des professionnels du tourisme et du bien-être, afin de bien cerner et satisfaire leurs attentes, surtout en France dont ils affectionnent particulièrement la culture, les vins, et les produits de luxe…

L’expertise française dans l’exploitation de “l’Or Bleu” devrait non seulement attirer la clientèle chinoise dans nos stations thermales et thermo-ludiques, ainsi que les centres de thalassothérapie ; mais aussi s’exporter pour conseiller au mieux les autorités chinoises sur le plan de l’ingénierie technique, l’hygiène et la qualité des soins d’eau prodigués, dans le cadre du développement rapide de leur infrastructure thermale.

 

Le Stanford Research Institute estime ce “Tourisme de Bien-Etre” à 6% des 438,6 milliards de dollars en 2012, répartis en 4 catégories :

  • 93,4 milliards en réceptif (hôtels, motels, resorts, résidences de vacances, destination spas, lieux de retraites de santé, ashrams…),
  • 71,9 milliards en F&B (restaurants, bars, spa cuisine bio…),
  • 61,4 milliards en activités wellness et excursions
  • … et 64,8 milliards en shopping !

 

Charles-Davidson

Charles Davidson

Parmi les nombreuses autres révélations du Global Spa & Wellness Summit, le Global Hot Springs Forum coordonné par Charles Davidson, directeur general de Peninsula Hot Springs en Australie, a réuni des informations sur le marché des stations thermales :

 

  • 19 milliards de dollars en Europe (notamment en Allemagne, Italie, Espagne et France),
  • 11,9 milliards de dollars au Japon (avec 3.100 onsen et 47.000 ryokan/auberges),
  • 11,5 milliards de dollars en Chine (plus de 3.000 centres thermaux, surtout dans le Yunnan, au Tibet et au Sichuan),
  • mais aussi aux USA, en Australie, Nouvelle Zélande…

 

Le chiffre d’affaire estimé par les stations thermales dans ces pays en 2011 serait entre 45 et 50 milliards de dollars US !

Il a été suggéré qu’une étude mondiale soit lancée pour affiner ces chiffres et réunir les résultats de la médecine thermale prouvant les bienfaits physiologiques des soins d’eau. D’ores et déjà, une note de synthèse de l’implication du CNETh et des résultats déjà obtenus a été présenté au Global Hot Springs Forum afin de montrer l’avancée Française en la matière. Dans la foulée, les Hongrois proposent de s’inspirer de leur riche tradition pour le benchmark international qui s’annonce… A suivre…

Il serait aussi question d’une campagne de sensibisation mondiale concertée avec un logo proposé à toutes les stations thermales…

Autre champ d’investigation, l’accès à des Best Practices réalisés par exemple par Mission Hills (le plus grand spa resort du monde sur 42km²) pour diminuer la facture énergétique des centres thermaux et améliorer la preservation et le recyclage de l’eau.

 

En direct de New-Delhi:

Jean-Guy de Gabriac, fondateur TIP TOUCH International, société de Conseil et Formation depuis 10 ans auprès des stations thermales, centres de thalassothérapie et des groupes hôteliers en Europe.

www.tiptouch.com